15/07/2012

Sorties Juillet 2012

 

Dimanche 29/07/2012 : Le Grand-Bi
Par Alain Darville

Nouvelle image (1).png

Michel nous a amené un nouveau cyclo : Jean-Paul. C’est l’occasion d’étoffer un peu le groupe B, Michel et Jean-Paul partants avec Jos et Dan sur un 40 km, Daniel faisant le 65 km.

C’est aussi le retour de Gabriel. Après s’être cassé la main lors d’une chute pendant le BRM 200 km du club, fin mars, à cause d’un pédalier mal fixé, il est revenu en forme pleins de globules rouges après son séjour dans les Alpes.

Jean-Louis, Eric, Gabriel, Pietro, Freddy et moi, nous nous élançons sur le 100 km du parcours A. Le départ est un peu chaotique. Une fois le groupe B avalé et laissé sur place, Jean-Louis et Eric sont partis à deux. Jean-Louis finit par attendre, mais Eric qui ne se rend jamais compte de rien sur un vélo, continue à plein régime tout seul comme un grand. Il finit par ralentir, en jouant au Saint-Innocent.

Ca va rouler vite, Jean-Louis étant encore une fois particulièrement en forme. Sur le plat, pas de problème, je peux suivre, dès que ça monte par contre… Mais le groupe reste soudé jusqu’au 85ème km, où les côtes trop pentues et trop longues vont se succéder.

Un peu après Affligem, nous dépassons un monsieur sur un grand-bi précédé par sa dame sur un vélo normal, habillés à la mode 1900. Ils roulaient assez vite, même si c’était en descente.

Jean-Louis qui aime bien prendre le vent, ne veut pas qu’on prenne sa place devant le groupe. J’essaye une 1ère fois, il me redépasse, une 2ème fois, il me re-redépasse chaque fois un peu plus vite. Finalement c’est tout le groupe qui me passe à une vitesse supersonique. Je reste avec Freddy en attendant, qu’ils daignent ralentir un peu.

Bizarrement l’Escaut est roulé calmement, vent dans le dos. Dans ce club, on roule les montées plus rapidement que les descentes, et le vent de face est traversé plus vite que le vent dans le dos.

Gabriel prend des relais de malade. La vitesse qui n’est déjà pas ridicule augmente d’un coup de 5 km/h. Il faut s’accrocher le temps qu’on arrive à un carrefour, où il doit ralentir ne connaissant pas le parcours et les A s’effaçant de plus en plus.

Mais pour moi, c’est bon, je dois lâcher prise, je reste avec Freddy, qui finit aussi par m’abandonner. Les kilomètres fait en Ardennes, ce samedi, sont trop lourds à monter dans les dernières côtes.

Finalement, c’était un chouette petit dimanche matin où nous étions en nombre au départ surtout qu’il faisait beau.

 Nouvelle image (31).jpg

Faut pas rêver. Si on avait rencontré le Grand-Bi du haut, le résumé ne serait pas fait.


                                                                                                                                                                                                               

Dimanche 22/07/2012 : Wolvertem – Sint-Gillis-Waas
Par Alain Darville

Ce dimanche, il fait enfin beau. Le soleil est bien là, et il n’y a presque pas de vent. Malgré ça nous ne sommes que six du club : Michel, Freddy, Jean-Louis, Eric, Pietro et moi.

Ce sera un parcours tout plat mais avec de nombreuses relances. Le parcours a changé par rapport aux années précédentes. Fini Anvers et ses ascenseurs/escalators sous l’Escaut, maintenant nous allons faire un aller-retour jusque Sint-Gillis-Waas en passant par Buggenhout, Dendermonde, Hamme, Waasmunster et Sint-Niklaas. Tout cela sur de petites routes de campagne.

Nous partons à cinq, sur le 100, Michel fait le 65 km. Les 40 premiers kilomètres se font déjà sur un rythme assez élevé. Jean-Louis faisant déjà le gros du travail. Je fais quelques timides relais de même qu’Eric.

Au 1er ravito, nous retrouvons le groupe d’Hoesvil, parti un ¼ heure avant nous. Nous repartons ensemble et le rythme devient alors vraiment rapide. Jean-Louis principalement, ainsi que quelques gars d’Hoesvil  et Eric un peu, font de gros relais devant. Freddy et moi, nous avons compris, nous allons essayer de tenir dans le groupe.  C’est parfois un peu dangereux de rouler aussi nombreux sur de petites routes et parfois d’encore plus étroites petites pistes cyclables. Il faut rester concentrer en permanence et les relances permanentes deviennent assez dures, il faut de temps en temps faire des sprints à 40 km/h pour recoller aux premiers. Pietro finit par se réveiller et se mêle aux premières places, ce qui fait que le rythme ne faiblit pas du tout.

Finalement les 100 km sont bouclés en 3h30. Tout le monde a suivi jusqu’au bout.

                                                                                                                                                                                                                     

Dimanche 15/07/2012 : Les boucles de la Senne
Par Alain Darville

Pas grand monde ce dimanche, ni en général, ni du club, au brevet organisé par le RACU. Le temps automnal n’incite sans doute pas aux randonnées cyclistes. Il doit y avoir environ 70 partants aux deux départs.

Eric et Jean-Louis sont là, nous allons rouler ensemble. Le parcours n’est pas du tout facile. Ce sont 90 km dans le Pajottenland. Direction Gasbeek, Gooik, Tollembeek, Herfelingen et Lot. Ça veut dire, de petites routes de campagne, avec sans arrêt de petites montées et de petites descentes, des virages à gauche, à droite, et des relances incessantes.

La route est boueuse, humide et sale. Les vélos vont encore souffrir. Le tempo est assez élevé depuis le départ. Jean-Louis faisant le gros du travail. De temps en temps Jean-Louis et Eric s’en vont à la faveur d’une plus grosse montée, mais soit, ils attendent dans la descente, soit ils se trompent de route et je les retrouve derrière moi.

Les routes glissantes rendent les virages délicats et certains sont passés au ralenti. De nombreuses coulées de boues descendent des champs et parfois on a l’impression de faire du cyclo-cross.

Un peu avant d’arriver au seul et unique ravito du parcours (Herfelingen km 63), nous retrouvons Daniel qui est parti bien plus tôt que nous.

La fin, évite le Château de Beersel et sa grosse montée, mais le contourne. Jean-Louis et Eric s’en vont dans la longue montée juste après Lot. Je retrouve Jean-Louis à l’arrivée mais Eric arrive un peu après, il s’est de nouveau trompé. Finalement, il n’a pas plu mais les vélos ont besoin d’un bon bain.

Le parcours de 89 km (au lieu des 94 km annoncés) fait environ 840 m de dénivelé. Avec environ 20 côtes, ce parcours était vraiment dur, mais c’était un bon entrainement pour les futurs brevets.


Eric, Jean-Louis et Alain à la fin du brevet:

2012-07-15 11.31.40.jpg


2012-07-15 11.32.04.jpg


2012-07-15 11.32.33.jpg


2012-07-15 11.33.21.jpg

_________________________________________________________________________________________________________________________________________

Mercredi 04/07 - Samedi 07/07/2012 Photos à l'Atomium du RM 1200 km de Morkhove
Par Patrice Martin

 

04-07 juillet 2012 RM 1200 Morkhoven


17:51 Écrit par Aurore-Cyclo dans juillet-2012 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |